la norme iso 1621 pour les cosmétiques bio et naturels
Actualités

Norme iso 16128 pour les cosmétiques bio

6 novembre 2017

D’ici la fin de l’année, vous allez voir apparaître une nouvelle norme internationale sur les cosmétiques bio et naturels. La norme Iso 16128

Qu’est ce que la norme ISO 16128

En discussion depuis 6 ans, et dans un cadre payant, cette nouvelle norme avait pour but initial d’harmoniser la définition d’un cosmétique bio et naturel à l’international.  Elle devait permettre de calculer, dans un produit fini, la part biologique ou naturelle des ingrédients. Le problème, malheureusement de taille,  est que certains professionnels de la cosmétique biologique et naturel dont Cosmebio ont quitté prématurément le groupe de travail en dénonçant la norme ISO 16128 car elle n’impose pas de pourcentage minimal de bio dans le produit fini. De plus cette norme, ce qui nous parait absolument incompréhensible, tolère également la présence de composants controversés dans les formulations, comme le phénoxyéthanol, les parabènes, les silicones ou les dérivés d’animaux morts…  Ce qui est scandaleux !

Le véritable but non avoué de la norme iso 16128

A qui va profiter une telle normalisation concernant les produits cosmétiques bio et naturels? Bien évidemment aux grands groupes industriels et traditionnels de la cosmétique. Souhaitant profiter de la croissance des ventes de cosmétiques bio (7% selon cosmebio), Ils pourront dorénavant afficher sans aucuns scrupules les mentions « naturel » ou « bio » sur leurs produits même s’il n’y a qu’une infime partie d’ingrédients bio et que la majorité de la composition est constituée de substances soupçonnées dangereuses pour la santé et l’environnement.

danger de la norme iso 16128

À la fin les consommateurs séduit par leur armada marketing de ces mastodontes seront trompés et se retrouveront avec  produits cosmétiques trompeurs. Des soi disants cosmétiques bio ou naturels pourront donc être légalement apposées sur des cosmétiques à haute concentration d’ingrédients synthétiques.

Une régression du bio et du naturel ?

Juger par vous même. Avec comme exemple le label COSMEBIO

Au premier plan la norme qu’impose le label COSMEBIO

 

ce qu'impose le label cosmebio

 

Et maintenant celle qu’impose la norme ISO 16128

la norme iso 16128 en détailcrédit photo: cosmebio

Un schéma est bien plus parlant que n’importe quel discours.

Conclusion

Bien sûr Bioeven vous recommande plus que jamais de bien lire les étiquettes des produits cosmétiques que vous achetez. Et de traquer les produits se recommandant bio et naturels portant la norme ISO 16128. Nous allons certainement à ce propos lancer un concours afin de récompenser et de faire un palmarès des produits dits porteurs de la norme iso 16128 avec le maximum d’ingrédients chimiques et non naturels qui le compose.

Privilégier les labels connus et sûrs comme Cosmos, Bdih, NaTrue, Nature et Progrès comme nous le faisons également.

Prêt(e)s pour le concours ?

 

Mise à jour du 26 mars 2018

  source: franceinfo

Norme iso 16128 pour les cosmétiques bio
4.7 (94.55%) 11 votes

Only registered users can comment.

  1. Je suis ahurie de l’existence de cette norme… Il va falloir que je me renseigne sur la composition des produits pour faire davantage attention. En tout cas c’est super de votre part d’écrire un article sur le sujet pour prévenir les consommateurs, sinon on continuerait à leur faire naïvement confiance !

  2. Merci Mah pour votre commentaire.
    Vous avez raison, les consommateurs de cosmétiques bio vont devoir redoubler de vigilance. Soyez rassurée, Bioeven se tiendra à leur cotés pour les aiguiller et les aider dans leurs choix.

  3. Merci pour cet article intéressant qui apprend beaucoup de choses sur la question. Cette norme est vraiment scandaleuse et heureusement que des gens sont là pour l’expliquer et la dénoncer. Bravo à vous pour cet engagement

  4. C’est scandaleux. Les industries vont se faire de l’argent sur le dos de personnes mal renseignées.. Vraiment incorrect, merci pour l’information!

  5. Je ne connaissaisx pas l’existence de cette nouvelle norme, cela me désole. Je vais devoir faire deux fois plus attention, merci pour votre article et pour votre blog.

  6. Eh bien comme quoi, on en apprend tous les jours! On ne peut vraiment plus faire confiance à personne, même au label bio apposé sur les produits… Je ferai doublement attention aux étiquettes et à la composition maintenant. Merci pour cet article intéressant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.