perturbateur endocrinien et grossesse

Perturbateurs endocriniens et grossesse 

Les effets sur le fœtus se confirment

Une étude menée par l’Inserm démontre qu’une exposition simultanée à plusieurs perturbateurs endocriniens pendant la grossesse risquerait d’affecter le futur appareil génital et reproducteur de l’enfant.

 

Pesticides, cosmétiques, produits d’entretien, alimentation… Les perturbateurs endocriniens sont omniprésents dans notre quotidien et des mises en garde sur leurs dangers sont régulièrement émises par les scientifiques. L’Inserm, au cours d’une étude inédite menée au sein de l’Institut de recherche en santé, environnement et travail (Irset) et publiée dans la revue Environmental Health Perspectives, s’est intéressée à l’exposition simultanée à plusieurs de ces substances qui aurait des conséquences sur le développement du système reproducteur du fœtus.

perturbateurs endocriniens et grossesse

Pour ces chercheurs, l’utilisation massive de nouveaux matériaux, de produits, de procédés industriels et agricoles serait responsable de la contamination de nos environnements domestiques et alimentaires. Cette contamination par de nombreuses molécules chimiques, dont « plusieurs d’entre elles ont été identifiées comme exerçant des effets perturbateurs, et plus particulièrement comme anti-androgènes (qui bloquent la synthèse de la testostérone) », signale l’Inserm dans son communiqué.

Ces conclusions permettent de rappeler l’importance d’informer les femmes enceintes sur ces substances (phtalates, bisphénol A, solvants, etc) et comment les éviter.

Pour lire la suite de l’article suivre le lien

Source : Perturbateurs endocriniens et grossesse : les effets sur le fœtus se confirment

Perturbateurs endocriniens et grossesse 
4.3 (86.67%) 3 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *