ÖKO TEST 



Histoire

 

Öko-Test Magazin est un magazine de comparaison de produits à destination des consommateurs, pour les orienter dans leurs choix d’achat. Ce magazine fait des tests sur les produits et les note : bien, très bien... Le premier numéro du magazine Öko-Test a été publié en avril 1985, et concernait les filtres à eau, les vins et le lavage des pommes. Depuis, plus de 3 000 tests ont été menés par ce magazine sur plus de 100 000 produits et services.

Au cours des années, le magazine a dénoncé des produits ou services dangereux pour la santé ou l’environnement, comme par exemple les sprays (contenant des gaz nuisibles pour l’environnement) ou les lampes à U.V. (dont les rayons augmentent les risques de cancer de la peau), mais il a également permis de faire connaitre la mode écologique (deux notions qui ne faisaient souvent pas bon ménage pour la majorité du grand public).

Bien entendu, ces tests pouvant heurter la notoriété de certaines marques ou entreprises, le magazine Öko-Test a fait l’objet de nombreux procès. Mais sur plus d’une centaine de procès à son encontre, il n’en a perdu qu’un seul, en 1988, donc tout au début.



Aujourd'hui

Actuellement, un allemand de plus de 14 ans sur trois connait le magazine Öko-Test, et un sur dix le lit. Le magazine mensuel propose entre 10 et 12 tests réalisés sur plus de 200 produits à chaque numéro. Les 65 employés participent à la rédaction du magazine et aux tests, qui concernent en priorité les effets sur la santé et les conséquences sur l’environnement.

En 2006, plus de 180 000 exemplaires du magazine étaient vendus chaque mois et lus par plus de 2 millions de personnes.



Le label Öko-Test

Fort de son succès grandissant auprès des consommateurs, le magazine Öko-Test a mis en place un système de labellisation pour les produits les mieux notés lors de ses tests. Quand un produit a été testé par le magazine et que l’entreprise à l’origine du produit souhaite y faire apparaitre le label «Öko-Test» avec le résultat du test (sehr gut = très bien, gut = bien), elle doit prendre connaissance du contrat de label (Gestattungsvertrag) (en allemand) et faire la demande sur internet (en allemand).

L’autorisation coûte 300€, et une utilisation abusive du logo entraine le paiement d’une amende de 5001€ à l’ordre d’Öko-Test. Cette autorisation de faire apparaitre le logo est valable jusqu’à ce qu’un nouveau test viennent changer le résultat, ou que le produit change.

On retrouve beaucoup de produits, souvent d’origine allemande, vendus à l’étranger (par exemple en France) et qui portent le label Öko-Test. Ceci est dû à la grande activité de l’Allemagne dans le domaine écologique et au grand nombre de produits écologiques labellisés et exportés. C’est la raison pour laquelle bon nombre de produits écologiques disponibles en France présentent des certifications allemandes, comme par exemple Öko-Test.

oko test